Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 20 novembre 2010

Une vraie libraire

Les vrai(e)s libraires sont rares. De plus en plus rares. Nous en connaissons tous unelandes.jpg poignée, en bas de chez nous et aux six coins de la France. J'en ai découvert une de plus, hier, en signant Landes, les sentiers du ciel. Elle s'appelle Véronique Ducher et elle dirige la librairie Lacoste à Mont-de-Marsan (Landes). Dire qu'elle est érudite, sensible, curieuse, et qu'elle accomplit un travail formidable est un euphémisme. Son tact, son ouverture d'esprit, la qualité et la sincérité de son accueil sont méritoires, salutaires et remarquables. Bravo Véronique!

 

A lire dans Sud-Ouest Dimanche de ce 21 novembre : 

Sud-Ouest Dimanche : Signature

 

Bu, à Toulouse à midi, hier, avec l'ami Christian Authier (auteur Stock), le rare gamay (2007) du Prieuré Roch (*), au Tire-Bouchon (place Dupuy), adresse formidable pour découvrir de vrais vins naturels au goût authentique de raisin tout en mangeant des plats simples et francs (superbe, le haricot de mouton).

----

(*) Domaine très recommandable (et dédié au Pinot Noir) situé en Côte d'Or et célèbre pour ses Clos de Bèze, Clos de Vougeot, Clos des Corvées, Les Suchots, Clos Goillotte, Les Hautes-Maizières et enfin Les Clous.

11:16 Publié dans Livre, Vins | Lien permanent | Commentaires (24)

Commentaires

Un très bel hommage et un sentiment que les Editions Privat partagent pleinement.
Merci Véronique pour votre investissement et votre passion. Au plaisir de retravailler à vos côtés..FL

Écrit par : Florence Lamotte | samedi, 20 novembre 2010

Merci Florence, de ce message de chaleur, à l'image de la journée d'hier en ta compagnie et celle de mon ami Philippe Terrancle !

Écrit par : Léon | samedi, 20 novembre 2010

Je confirme, très belle librairie...Véronique, le prénom idéal pour une libraire montoise... Quelques unes (très peu) ici
http://fetesmadeleine.fr/lutece/jsp/site/Portal.jsp?page_id=426

Écrit par : LEO NEMO L'ETERNITE ROMAN | samedi, 20 novembre 2010

Merci pour cette essence de parfum, ce concentré de tomates, ce jus réduit au maximum -d'un toreo éternel et d'une esthétique aboutie; cher leo.

Écrit par : Léon | samedi, 20 novembre 2010

Je te suggère aussi le Festin Nu à Biarritz.

Écrit par : Martine | lundi, 22 novembre 2010

Oui. Je la vois. Près d'une bonne table (Sissinou). Une librairie comme un hommage à Burroughs (et à Cronenberg). Merci de cette précision (et bravo pour tes photos, madame la yourtière!).

Écrit par : Léon | lundi, 22 novembre 2010

A Biarritz j'aime bien fouiller, non loin de la plage, dans celle-ci, où j'ai fait de belles découvertes.
http://www.kahunavision.com/images/LIBRAIRIES/BOOKSTORE/bookstore01.JPG

Écrit par : LEO NEMO L'ETERNITE ROMAN | mardi, 23 novembre 2010

Mouais. C'est surtout la librairie des peu recommandables éditions Atlantica, donc une vitrine de leurs très nombreuses publications avant toute chose. Auparavant, oui, ce fut une bonne librairie où l'on se sentait bien, notamment à l'étage, lorsqu'on prenait délicatement les livres de petits éditeurs empilés en équilibre sur une rambarde, en prenant garde de n'en faire tomber aucun sur la tête d'un client, en bas... La rambarde est demeurée mais bon, le plaisir n'est plus le même, pour ce qui me concerne en tout cas.

Écrit par : Léon | mercredi, 24 novembre 2010

Pourtant tu as été édité chez Atlantica, si je me souviens bien (l'explication du malaise ?...)
Comme je ne suis pas au courant de ces "dessous", la rambarde et l'étage existent toujours, avec quelques trésors moins "en vitrine", l'exploration est toujours aussi périlleuse...

Écrit par : LEO NEMO L'ETERNITE ROMAN | mercredi, 24 novembre 2010

Bookstore appartenant à Atlantica, c'est davantage une vitrine de leur catalogue qu'une librairie.
Et, oui, ma relation à eux explique mon commentaire précédent, car cet "éditeur" est réputé pour ne pas payer ses auteurs. J'en témoigne. Puis, pour continuer d'exploiter les livres après avoir signifié à leurs auteurs que leur exploitation cessait (et leur avoir cédé au vil prix des ouvrages avant pilonnage - soi-disant). Entre autres malhonnêtetés.

Malgré cela, le dimanche 7 novembre dernier encore, je posais mes mains sur cette rambarde -toujours en prenant soin de ne faire rien tomber -d'autant que mon fils feuilletait un beau-livre sur les marches de l'escalier, en contrebas-, et j'y ai trouvé encore moins de petits trésors en forme de plaquettes à l'enseigne du temps qu'il fait, du lérot rêveur, de fata morgana et autres escampette et cheyne, que la dernière fois. J'y étais entré pour deux raisons : nous étions en moto et il pleuvait; et pour tenter -avec persistance- d'y retrouver l'atmosphère du "vrai" Bookstore d'il y a vingt, voire trente ans, qui ravissait mes yeux de jeune amoureux des livres...

J'ajoute que dans la zone (le BAB), mes chouchous demeurent La rue en pente à Bayonne (où je signe quasiment chacun de mes ouvrages depuis 1987 : prochaine signature début décembre), et L'alinéa, à Bayonne également.

Écrit par : Léon | jeudi, 25 novembre 2010

Rosalie ma fille y a fait 3 années d'apprentissage. Le Bookstore fait parti de l'histoire de Biarritz.
Et à Biarritz il y a des tempête. Et c'est beau. J'y ai exposé mes photos cet été.
Je vis à Dax Léon. J'y entretiens mes articulations... Et me promène sur les bords de l'Adour et dans les barthes d'Oriste.
6 chambres, un grand jardin, mon atelier tout en bois et ma yourte.
J'ai un billet vol sec pour l'Inde. Atterissage à Goa le 28 décembre. Sac à dos et sari pendant 2 mois. Ayurveda au Sud, Ashram au Nord.
Je t'embrasse.

Écrit par : Miellita | jeudi, 25 novembre 2010

Je sais. J'ai fait des fautes. Damned it's too late !

Écrit par : Miellita | jeudi, 25 novembre 2010

J'ajoute que j'ai posé "Les Bonheurs de l'Aube et "Flamenca" sur ma joli table de nuit. A côté, il y a un flacon avec des essences d'ambre. Et sur ma cheminée, un beau livre : "Opium. Art et histoire d'un rituel perdu".
J'ajoute encore que j'ai exposé au Festin Nu à Biarritz et qu'ils seraient ravi de te connaître.

!-)

Écrit par : Miellita | jeudi, 25 novembre 2010

Difficile de te suivre, Miellita... Meilhan, Bayonne, Oléron, Bordeaux, Dax... Peut-être t'installeras-tu à Goa!
Le nom d'Orist.. : mon jardin!

Merci d'orner ainsi ta table de chevet, cela me touche.
Après ces Landes vues d'ULM, je dois rendre assez rapidement un bouquin sur Dax, figures-toi.

Pour le Festin nu, dis-leur de m'appeler (tu as sûrement mon numéro).

Écrit par : Léon | jeudi, 25 novembre 2010

Si tu veux, je peux photographier Dax.

Écrit par : Miellita | jeudi, 25 novembre 2010

Merci, mais tu penses bien que c'est prévu, et même déjà fait à 80%.

Écrit par : Léon | jeudi, 25 novembre 2010

20% sous l'orage !
Tu oublies Toulouse et les Sables d'Olonne dans ma vie.
J'ai aussi "Chasse furtive" (qu'il me semble avoir vécu dans une autre vie) et "Femmes de soie" (qui me rappelle la salle de rédaction à Montde.
Et le plus beau : "Je l'aime encore".

Écrit par : Miellita | jeudi, 25 novembre 2010

Damned, une fan!.. Et tu serais donc capable-en me voyant dans la rue- d'arracher avec les ongles, tout en hurlant Paaaaaatriiiiick (non , pardon : léooooooooon!!!), ma chemise en soie jaune (achetée à une vente aux enchères Cloclo -oui, je sais, à présent, elle me fait ressembler à une chipolata, ça va c'est bon!..).

Écrit par : Léon | jeudi, 25 novembre 2010

et puis je me ronge les ongles...

Écrit par : Miellita | vendredi, 26 novembre 2010

En guise de bon procédé http://www.commerces-biarritz.fr/LE-FESTIN-NU_commerce_1476_2_19.html
Cher Léon, demain paraît un article de mon nouveau blog [Revue (hebdomadaire) de Blogues littéraires] où va figurer UNE VRAIE LIBRAIRE.

Écrit par : Claude Doglio | vendredi, 26 novembre 2010

Et à Mont-de-marsan, encore, j'ai mes habitudes, chaque été, dans la librairie "Caractères", qui vient de changer de "mains", salut à Hélène et Poppy, bienvenue à Anthony. http://www.sudouest.fr/2010/11/18/une-histoire-de-caractere-242456-3452.php

Écrit par : Claude Doglio | samedi, 27 novembre 2010

Merci Claude. j'avais lu le papier de SO sur le départ des filles et l'arrivée du jeune Anthony (par ailleurs éditeur, sais-tu?). Cette librairie reste liée, pour moi, aux éditions Ultreia.
Je vais aller voir ton nouveau blog (j'imagine qu'il s'agit d'un relooking et pas d'une autre adresse)

Écrit par : Léon | samedi, 27 novembre 2010

Non c'est vraiment une autre adresse, avec mon vrai pseudo...
Bon dimanche.

Écrit par : Claude Doglio | dimanche, 28 novembre 2010

Vu. Bravo pour ce nouveau blog généreux. J'ai tenté d'y laisser un message, mais j'ai échoué à le faire. Merci du clin d'oeil à KallyVasco, cher leo.

Écrit par : Léon | dimanche, 28 novembre 2010

Écrire un commentaire