Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

A moi, l'île! Deux mots!

Paris me pèse. Je refile à Procida. Tant pis pour les quarts de finale... (photos ©L.M. prises en août dernier).3a6777014cf21d74d77dfb19d6d7435a.jpg4962a4b6f715140c62c737f3d7daa6dd.jpg

256fef8eef41feb50fe445c19ad51e21.jpg3bc97c9f993c5d811ef7b4f05498fd35.jpg40ba2ca83c993567ffb2caa1c35f4df2.jpg 21b17ddff8e82c6840818f1bedcc26f6.jpg

Commentaires

  • de toutes les manières, si les quarts de finale tiennent toutes leurs promesses (certain quart Blacks-Bleus à Cardiff entre autres), il y aura toujours un Lalanne, un Tillinac, l'un de ces chantres lyriques de l'ovale pour les immortaliser le temps de quelques pages de légendes...La peau des springboks ou le grand combat du Xv de France,c'est vu d'ici, à,notre aune de jeune trompette, peut-être cent fois plus épique que le rendu filmique de l'aventure. L'image qui sort du son souvent impose son souffle...souverain.

  • ça , Procida, c'est pô en bretagne !

  • les maisons, j'adore... ces couleurs...

Écrire un commentaire

Optionnel