Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

...

a3d4a8243525c30214c9cfd06e43f638.jpegPerdido en el siglo

Je reprends le Zarathoustra dans une traduction nouvelle, poétique, simplifiée, plus proche de notre réel que de celui de Nietzsche (une nouvelle traduction ne vaut que pour ça : Montaigne, le Quichotte en sont de bons exemples. Les autres : Fitzgerald, Blixen, du marketing d'éditeur. Conrad, Rulfo, d'accord...). Et Z me scotche. Comme Baruch (Spinoza) me scotche chaque matin dans les toilettes (ptin, il ne nous épargne rien!). Situation guère enviable, au demeurant, car resté scotché là, empêche. Mais bon, L'Ethique, quoi...

Commentaires

  • hommage à la lecture aux chiottes?

  • ou bien la volonté de puissance au bord de sa mise en abime

  • Plutôt un souvenir. Celui d'un dessin de Reiser montrant son gros dégueulasse assis sur le trône et disant simplement : "Y'a que là qu'on est bien". Faux, chère Smurf! Moi je suis aussi, bien dans les bras d'une. Et ses lèvres valent mieux que mes livres...

  • Quant à la Volonté de Puissance du théoricien du Surhomme, elle est naturelle, cher Benoît : Frédéric N. écrivit aussi "l'Antéchrist", pamphlet magnifique antiscatho... (wouaff)

Écrire un commentaire

Optionnel