Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 novembre 2008

Dans le rouge du couchant


podcast

La voix si pure d'Elisabeth Schwarzkopf sur le Quatrième dernier chant de Strauss, ou l'expression même du Romantisme.

"A travers les peines et les joies,

nous avons marché, la main dans la main.

Maintenant, nous nous reposons tous deux

dans le pays silencieux." (Première strophe).

Commentaires

Merveilleuse voix,
je vous recommande aussi dans son interprétation des Chants de la terre, la voix aux fêlures si sensibles de Kathlyn Ferrier... sublime

Écrit par : Anaane | jeudi, 27 novembre 2008

Oh oui Anne! Cette interprétation de Kathleen Ferrier me semble indépassable. Merci de nous la rappeler.

Écrit par : Léon | dimanche, 30 novembre 2008

Écrire un commentaire