vendredi, 09 novembre 2007

El Cid

il y a des matins marshmallows où je me sens prêt à lire ou à entendre ce genre de choses... 

 

Un lépreux : Merci Seigneur El Cid.
Rodrigue : Tu sais donc comment on m’appelle?
Le lépreux : Il n’y à qu’un seul homme en Espagne qui puisse humilier un Roi et faire boire un lépreux à son outre.

(…)

Chimène : Rodrigue, pardonne-moi. Veux-tu m’emmener avec toi ?
Rodrigue : Mais je  suis un proscrit désormais, et je n’ai nulle part où te conduire.
Chimène : Mais nous serons ensemble. Nous ne serons pas nulle part.  Je t’aime Rodrigue.  Je t’aime…

Écrire un commentaire