Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un film sur le 5 juillet 62

Capital, ce documentaire de G.-M. Benamou, pour tous ceux qui sont touchés par cette part de l'Histoire

(je me trouvais à Oran, ce jour-là, j'avais trois ans et demi) => 5 Juillet 62 à Oran

Faites passer.

Capture d’écran 2019-09-19 à 20.51.23.png

Capture d’écran 2019-09-19 à 20.53.45.png

 

Entendre l'effroyable Thierry Godechot, bras droit de l'ignoble Général Katz, lire ce qu'il consigna dans son Journal ce jour-là a manqué me faire vomir (et m'a rappelé les propos semblables qu'osèrent me tenir deux petits cons que j'avais en cours, à l'école de journalisme où j'enseigne la presse écrite et la culture générale, entre autres disciplines, au lendemain du massacre perpétré dans les locaux de Charlie Hebdo) : "Les pieds-noirs, pour avoir caché sciemment les hommes de l'OAS, n'ont eu que ce qu'ils méritaient.

Commentaires

  • si l'on excepte le lamentable et pourtant si vrai passage "katz", le reste est sans intérêt n'apporte rien de nouveau que nous ne sachions déjà. il est tout aussi regrettable que les témoignages soient si pauvres et si peu représentatifs et certains des témoins auraient mieux été inspirés de s’abstenir de témoigner. un docu médiocre et mal orienté.

  • C'est mieux que rien, Gérard! Certes, GMB porte un regard mesuré, et le FLN comme l'OAS font match nul. Mais je me réjouis que de telles images "sortent", qu'elles aient été diffusées sur FR3 je crois, récemment, un soir, tard sans doute. C'est un pas. Le cheminement est forcément long. Caminando, caminando...

Écrire un commentaire

Optionnel