Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Zou!

« J’AIME QUI M’ÉBLOUIT

PUIS ACCENTUE L’OBSCUR

À L’INTÉRIEUR DE MOI »

René Char

Les commentaires sont fermés.